Nous avons eu la chance durant notre séjour au Japon de manger avec des locaux. Des personnes charmantes qui nous ont emmenées dans un restaurant ultra typique, qui prépare l’anguille (unagi) de plein de manières différentes. Il faut dire que les Japonais sont les plus gros consommateurs d’anguille au monde. Un peu plus petite et plus fine que celles que nous mangeons chez nous, cette anguille d’eau douce est aujourd’hui le produit d’un élevage bien maîtrisé. On peut en acheter encore vivante dans les marchés. Chaque région possède également sa propre technique quant à son ouverture et sa découpe. Mais revenons au restaurant: point de carte ici mais une succession de plats les plus délicieux les uns que les autres. Première question posée par la maîtresse des lieux: mangez-vous de tout? Euuhh oui… C’est parti !

En guise d’apéritif: le squelette d’anguille grillé! C’est croustillant et délicatement salé.

anguille2Deuxième mise en bouche: anguille laquée, vinaigre doux, concombre et gingembre. Subtilement rafraichissant.

anguille3

On continue sur une note de fraîcheur avec de l’anguille marinée en gelée.

anguille4

Une brochette d’abats d’anguille… ne me demandez plus ce que c’est: on m’a expliqué en Japonais et je n’ai – forcément – rien compris (à part que cela avait un lien avec le muscle et la mâchoire). La consistance était un peu caoutchouteuse, le goût un peu fort mais bien contrebalancé par une sauce sucrée.

anguille5

Cuisinée nature, on la mélange avec de la sauce soja et du wasabi frais (le raifort directement râpé). Elle fond en bouche: sa texture est juste incroyable.

anguille6

Sa préparation la plus typique: laquée à la sauce soja, saké, sucre et mirin, posé sur un lit de riz. A la fois croustillant, fondant et sucré-salé : tout ce que j’aime. Inutile de vous préciser que cela n’a rien à voir avec les anguilles surgelées que l’on peut trouver dans les magasins japonais…

anguille7

Pour terminer (et faciliter la digestion), une soupe au foie d’anguille… Très fin, mais vu les quantités déjà dévorées, je n’ai pas pu terminer…

Nous avons accompagné ces mets de saké glacé. Ce fut un régal, royal ! :-) Merci encore à Tomoko et Hiro !!!!!