Après l’épaule, la souris… Une pièce de l’agneau (le bas du gigot, donc le tibia de la patte arrière) qui offre une onctuosité et un fondant sans pareil. Franchement j’adore cette découpe et ce qui est encore mieux c’est qu’elle peut se décliner de mille façons différentes. Pour cette première j’ai été chercher de l’inspiration en Inde, et j’ai confectionné une marinade à base de curry et tandoori. Pour l’accompagner, j’ai opté pour des lentilles de corail au yaourt, épicées également. Mais je me tarde déjà de tenter une version façon tajine avec des citrons confits ou tout simplement avec du romarin…