Cela faisait un petit bout de temps que je rêvais d’un thermoplongeur pour la cuisson sous-vide. Mais le prix étant assez élevé, je m’étais retenue. Lorsque j’ai vu une recette de Jehan (du super blog Le Verre et l’Assiette), réalisée avec un Anova et qu’il m’a dit qu’il en était satisfait et que mon ami Dieter m’a annoncé qu’il y avait une réduction sur leur site… j’ai évidemment craqué et me suis offert mon cadeau de Noël avant l’heure!

J’ai commencé par une recette d’oeuf et plus précisément l’oeuf parfait, pour faire plaisir à mon amoureux qui en mangerait tous les jours. On surnomme l’oeuf cuit en basse température (autour des 64°) « parfait », parce que – comme le blanc coagule à 62° et le jaune à 68° – la basse température permet d’avoir un blanc et un jaune fondant et crémeux à la fois.

Pour ce premier essai, j’ai tenté 60 minutes à 64°. Le résultat est tout à fait délicieux, mais je tenterai prochainement à 63°, histoire d’avoir un jaune un brin plus liquide… Mais je pinaille! Ce qui est super avec les oeufs c’est qu’ils s’accompagnent de tout. Ici j’ai opté pour un registre « hivernal/réconfortant » avec des cèpes (ramenés de Saint-Alvère) poêlées et une crème de parmesan. Un régal!

Si vous ne disposez pas de thermoplongeur, vous pouvez cuire les oeufs en surveillant constamment la cuisson à l’aide d’un thermomètre (sortir du feu la casserole quand vous dépassez la température, remettre sur le feu et ainsi de suite). C’est plus fastidieux et un chouïa moins précis mais cela fonctionne malgré tout!

And last but not least: cette entrée ravira vos convives pendant les fêtes :-)