Les plats mijotés sont synonymes de générosité et convivialité. Les plats de grand-mère en somme. J’aime l’idée d’un plat qui cuit doucement, longtemps… qui se prépare toute une après-midi. Car temps ne signifie pas non plus compliqué. On le prépare, et puis on le laisse travailler seul, pendant qu’on vaque à d’autres occupations. Et puis on peut aussi tricher, avec une casserole pression (cocotte minute) par exemple. En l’utilisant, on divise par 3 le temps de cuisson. Néanmoins, l’un des secrets – à mon sens – de ce genre de plats (que je tiens de mon amie Anca, merci encore pour ce précieux conseil) est de faire réduire facilement de moitié le jus de cuisson. Cela concentre les arômes et donne une consistance plus sirupeuse au jus… Bref, une dimension supplémentaire dans le plat! Le deuxième secret, si vous utilisez du poulet, est d’ajouter la chair d’un citron confit au sel. Cela ajoute également un petit quelque chose.