Niché dans le charmant petit village de Lavaux Saint-Anne (à quelques centaines de mètre du Château que je vous conseille de visiter dans la foulée), le Lemonnier représente tout ce que j’aime en restauration. En effet, il est tenu par trois personnes engagées, inspirées et inspirantes! En cuisine, le père et le fils, dotés d’une belle complicité, se mettant à l’honneur régulièrement l’un et l’autre, offrent une très belle leçon d’humilité. Ils mettent en avant tous les artisans et producteurs de la région avec qui ils collaborent, comme c’est d’ailleurs écrit sur la première page de leur menu. Coralie Sepulchre et la Boucherie de la Ferme Pondrôme en sont deux exemples. Coralie, artisan potière, façonne de la superbe vaisselle (je publierai d’ailleurs un portrait sur elle dans les jours/semaines qui suivent) et est en train de finaliser tout leur service. Quant à Bertrand, il élève des vaches, porcs et poulets en liberté avec un soin tout particulier. Là aussi, je vous en parlerai très prochainement plus en profondeur.

L’intérieur du restaurant est sobre et élégant. Au sol, la pierre bleue, au mur, des pierres rappellent la région. A table, on apprécie la vaisselle réalisée par Coralie. A l’extérieur, une jolie terrasse arborée jouxte le potager… Je parcours la carte des vins, et je suis autant impressionnée que charmée. Complète, variée, elle propose des classiques, des flacons prestigieux mais également des ovnis. Et ce que j’apprécie aussi: les accords mets et vins sont expliqués de manière la plus didactique qui soit. Le sommelier présente le vin et ensuite détaille les raisons de son choix et pourquoi il se marie si bien avec l’assiette.

Au menu, tout est fait maison, même le pain à la Rochefort (bière locale) ou encore le beurre. J’ai adoré la sardine marinée et son caviar d’aubergine, la poitrine de lard (de Bertrand), la crème aux asperges et crevettes grises, le pigeonneau (quelle cuisson et quel jeu de textures!). La cuisine est généreuse et pure à la fois. Le chef vient servir en salle ses assiettes. Ensuite, place au chariot de fromage. J’adore cette tradition! Je trouve personnellement que travailler un produit déjà transformé comme le fromage – surtout quand il est si bien fait – est un peu gâcher. C’est nature (enfin, avec un peu de beurre et de pain) que je le préfère. Et quel plaisir de faire son choix parmi un assortiment si somptueux. Pour l’accompagner, un Chardonnay du Jura de 2007… Ca y est, le plaisir est infini…

Eric et Tristan oeuvrent pour une cuisine axée sur un produit de qualité (et local), mettant à l’honneur un terroir sublimé par un travail engagé, basé sur l’échange et la générosité. Sans être une spécialiste en la matière, si j’avais été inspecteur Michelin, j’aurais accordé 2 étoiles à leurs assiettes . Que demander de plus? Peut-être de dormir sur place pour vivre une expérience encore plus complète? C’est tout à fait possible, le Lemonnier propose également des chambres situées au-dessus du restaurant. Rien que  le petit déjeuner vaut le détour!
Lemonnier – Rue Baronne Lemonnier, 82 5580 Lavaux-Ste-Anne – 084 38 88 83