Je vous ai déjà parlé du Brugmann, un établissement ayant beaucoup d’attraits sympathiques, dont l’une des plus belles et plus agréables terrasses – avec une vue imprenable sur un parc – de la capitale. A l’arrivée des beaux jours, ce genre de détail compte! En fait, le Brugmann, c’est un restaurant gastronomique, doté d’un salon somptueux avec sa cuisine ouverte, un boudoir élégant où l’on peut autant y déguster une tasse de thé l’après-midi qu’un cocktail à l’apéritif, d’une terrasse… et bientôt un hôtel!

Mais je vais vous parler aujourd’hui de leur caveau, situé – forcément – en dessous du restaurant et qui comme son nom l’indique, abrite la cave à vin du restaurant. Cet espace doté d’un bar en zinc et d’une grande baie vitrée sur la cave à vins, arbore une ambiance plus brute, avec un plafond voûté et des briques apparentes. Cette pièce, ayant un accès direct à la terrasse, est privatisable pour un anniversaire, un dîner entre amis, une dégustation de vins… comme j’ai eu la chance de faire. L’occasion idéale pour découvrir leur carte des vins.

Il faut savoir que le propriétaire des lieux est un grand amateur de vins. Il a donc accordé une attention particulière  à sa carte, proposant par exemple, des grands crus à un tarif raisonnable. Pour ce faire, il a demandé l’expertise de Gilles Mony, sommelier français au parcours élogieux, qui a élaboré la carte comptant plus de cent références, mettant à l’honneur autant des domaines prestigieux que de petits vignerons talentueux. Et contrairement à ce que l’on pourrait croire avec ce cadre assez ‘pimpant’, c’est vrai, la carte des vins affiche un très beau rapport qualité prix. Fait assez rare pour être souligné! Parmi la superbe dégustation, en présence de Gilles, voici mes coups de coeur:

  •  Les Crays, Eric Forest – Pouilly Fuissé
    Le Chardonnay dans toute sa splendeur: gras, puissant, riche, avec des notes boisées.
  • Clos Floridène, Graves
    Cette bouteille n’a rien à envier à  Fieuzal ou d’autres appellations prestigieuses.
  • Domaine Larue, premier cru – Puligny-Montrachet
    OK, c’est facile, mais ça n’en est pas moins un nectar pour autant.
  • Coteau de Sonnay, Domaine Fabrice Gasnier – Chinon
    Je suis très Chenin en ce moment. Et j’ai beaucoup aimé cette cuvée, bio, soyeuse et très complexe.
  • Le Pigeoulet des Brunier – Vaucluse
    Un vin plaisir et gourmand affichant un rapport qualité prix imbattable

Bref, en écrivant ces lignes, je ne pense qu’à une chose: me poser sur leur terrasse (et pourquoi pas ce soir?) afin de déguster un plat savoureux accompagné d’une belle bouteille !

10841870_1443605039275672_5096652056649082105_o