Confiné au milieu de nulle part, dans le fin fond d’Esneux (la province de Liège), l’Air de Rien porte bien son nom. On est en effet bien loin d’imaginer une perle comme celle-ci. Ce restaurant, qui a ouvert ses portes en 2009, aux dimensions très humaines, est un hommage au terroir qui l’entoure. Le cadre rappelle la région, la décoration est intimiste et chaleureuse, rehaussée par des dominantes de bois. A peine arrivée dans les lieux, le ton est donné… Voilà un beau moment de partage qui s’amorce :-)

La carte (le menu découverte à 62 euro) est un parcours gourmand et généreux, un conte à lui tout seul. Pour ne citer que quelques plats: la fameuse neige de foie gras (sa spécialité), du pain soufflé (oui ça existe) au fromage de Herve et sirop de Liège, un oeuf à 64° alla carbonara, des légumes fermentés, un tartare de boeuf fumé minute au romarin (sur l’assiette au moment du service), un pigeonneau et racines de persil… Le tout ci et là parsemé subtilement d’herbes sauvages, offrant des associations étonnantes et réussies. Le sommelier, Marc Delvenne, propose une belle sélection de vins (bio ou natures pour la plupart), offrant des accords très intéressants avec les mets dégustés.

airderienfoiegras

Le chef, Stéphane Diffels, fait partie de ces personnages passionnés et réservés. Le temps est pour lui un facteur qui prend une dimension centrale dans ses plats. Il aime en effet prendre le temps. Chaque plat est le fruit d’une longue réflexion et d’une lente élaboration. Le tout sublimé – toujours subtilement – par des techniques d’hier et d’aujourd’hui. Finalement, est-ce que cela ne serait pas ça, la recette de l’authenticité?

Infos : L’Air de Rien / Droit de bouchon le mercredi soir.