Dès qu’il fait froid ou qu’il pleut: j’ai envie de manger une bonne soupe de poisson, à la Bouillabaisse. Je n’en avais jamais préparé. Il était temps! J’ai été voir mon poissonnier et après quelques conseils, je me suis lancée. Sachez que ce n’est point compliqué, et aussi bon qu’au restaurant ! J’ai ici retenté l’expérience ‘umami’ en y incorporant un peu de pâte. Cette fois-ci, j’ai trouvé l’alliance bien plus fine et intéressante.

Vous devez tout d’abord avoir un fumet comme base. Pour ce faire, j’ai cuit, en cocotte, de l’eau avec les arrêtes et parures de mes poissons, avec un oignon coupé grossièrement, une gousse d’ail, du vin blanc, un bouquet garni, sel et poivre du moulin. J’ai laissé réduire. Il va de soi que le choix des poissons est totalement subjectif: suivez vos envies ou les conseils de votre poissonnier.

  • Temps de préparation : 15 min
  • Temps de cuisson : 80 min
  • Ready Time : 95 min
  • Ingrédients

    • 300 grammes de saumon
    • 300 grammes de loup de mer
    • 300 grammes de raie
    • 200 grammes de lotte
    • 500 grammes de pomme de terre
    • 20 cl de vin blanc
    • 2 gros oignons coupés fins
    • 6 belles tomates
    • 1 bouquet garni
    • 1 bulbe de fenouil
    • 1 cuillère à soupe de pâte umami
    • 2 cuillères à soupe de paprika
    • sel et poivre du moulin
    • ciboulette ciselée pour décorer

    Lorsque votre fumet est à votre goût, vous retirez les parures, mixez le tout et passez au chinois pour retirer les arrêtes. Ensuite vous ajoutez les pommes de terre, les tomates (pelées précédemment par vos soins), un oignon coupé grossièrement, le fenouil en dés. Vous épicez: sel, poivre, paprika, pâte umami… Passez au mixer et laisser mijotter à nouveau. Mettez à feu doux et terminer en incorporer le poisson, qui ne doit pas cuire plus de 10 minutes. Servez avec des petits toasts (ou croutons), de la rouille et du fromage. Si vous n’avez pas de rouille, vous pouvez mélanger de la mayonnaise, du paprika, un peu d’ail et de piment d’espelette. Le tour est joué!