Lingot de foie gras, un des plats signatures d’Arabelle, qu’elle avait d’ailleurs présenté à Culinaria

Une des offres des Resto Days m’a tout de suite alléché: un repas tout compris (menu accompagné de vins, eau…) pour 100 euro par personne chez Arabelle Meirlaen. L’occasion pour mon super amoureux – à qui je fais un double clin d’oeil car nous fêtons aujourd’hui nos 5 ans – et moi de programmer une petite excursion de deux jours à Huy.

N’espérez pas tomber sur le restaurant par hasard, il est bien caché au sommet d’une route sinueuse, au milieu de nulle part (j’exagère un peu mais pas tellement). Mais que d’étonnements par la suite: on se gare sur un parking spacieux et nous voilà accueillis dans le restaurant. La claque: une cuisine ouverte, qui est jolie ! Vous avez déjà vu une belle cuisine ouverte vous? Ici je me suis vraiment dit: waouw, c’est beau! La touche féminine ça, me direz-vous. Sûrement!

Crevettes Obsiblue crues, radis, bergamote
Crevettes Obsiblue crues, radis, bergamote

Voici le menu:

Lingot d’or au foie gras, accompagné par un crémant de Loire non dosé

Crevettes obsiblue de Nouvelle Calédonie, accompagné par un Menetou Salon 2010

Napoléon de Génisse du Condroz, accompagné par un Jurançon Sec 2010

Cabillaud de la Marée de Loctuday, accompagné par un Terrassses du Larzac 2011

Melo cake, envie de sucré, mignardises

En fait, nous avons eu le menu à 60 euro ainsi que l’accompagnement de vins à 30 mais avec une coupe de crémant en plus. J’avais peur d’avoir exactement le menu à 90 euro et devoir le payer 100, comme j’ai déjà eu ce genre de blagues avec les bons Bongo (lire ici). Ce ne fut donc pas le cas.

Parlons des assiettes de ce qu’elles racontent.

Plein de choses: une belle fraicheur, une sensation de légèreté… On a vraiment l’impression de manger sainement tout en se faisant plaisir car chaque plat est ultra gourmand. Le cru est souvent mis à l’honneur mais intelligemment et de manière cohérente. Les légumes offrent par exemples des textures croquantes et de la fraicheur tandis que la crevette obsiblue et la génisse (servie en tartare) fondent littéralement en bouche.

En supplément, j’ai pris l’assiette de fromage affinée et monsieur a pris la vachette holstein maturée… Je ne vous ments pas: nous étions en train de manger et tout à coup, il a senti l’odeur de la cuisson (pour une autre table). Il s’est écrié: « héééé j’en veux aussi! »

Vachette holstein maturée  de nos prés servie bleue et séchée, accompagnée de betteraves
Vachette holstein maturée de nos prés servie bleue et séchée, accompagnée de betteraves

Je tiens à souligner également le travail exemplaire du sommelier. Je pense vraiment qu’il s’agit d’un des deux accords les plus réussis que j’ai pu goûter jusqu’à présent dans ma vie. Le vin se prolongeait dans les mets et les mettait subtilement en valeur. Un grand bravo!

Enfin, merci à Emma qui m’avait conseillé les Resto Days et gentiment précisé de s’inscrire newsletter et de surtout réserver sans attendre, dès réception de celle-ci. En effet, les places partent comme des petits pains.