Cela fait pas mal d’années que je travaille avec de la feuille de brick: pour emballer des morceaux de magrets de canards, pour des nems au chocolat en dessert ou encore des samosas. Christine, une camarade de cours chez Mmmh m’en a parlé (j’avais raté le cours dans lequel on l’avait appris à l’utiliser). Et bien, j’avoue que même si les deux produits se ressemblent (il paraîtrait que la feuille de brick est préparée à base de semoule, tandis que la pâte filo à base de farine), la pâte filo m’emballe plus!

 

De texture plus fine que la feuille de brick, la pâte filo est plus fragile (à travailler). Mais, après cuisson, elle est donc plus agréable en bouche: un goût plus fin, plus feuilleté et plus croustillante. Avec la feuille de brick, vous n’avez pas trop intérêt à emballer plusieurs fois votre aliment, sous peine d’avoir du mal à  le mâcher. Avec la pâte filo, allez-y à l’aise, un nombre de couches important ne nuira pas au côté ‘croustillant’ et ‘fondant’ de vos préparations.

Tout comme la feuille de brick, la pâte filo peut convenir aux mets sucrés.

Je vous la recommande donc vivement pour vos aumônières, samosas (j’ajouterai quelques propositions de recettes d’ici peu), chaussons et autres gourmandises!

Le seul hic: elle n’est pas si facile que ça à trouver dans le commerce. Le plus souvent, on la trouve au rayon surgelés.