Une des spécialités schaerbeekoises reste certainement sa griotte, aux arômes acidulés. Je vous propose donc une recette de clafoutis, qu’il faudra évidemment accompagner par une Kriek (Cantillon). L’éternel débat: faut-il dénoyauter les cerises? Une chose est sûre: si on les ôte, la pâte s’imbibera (souvent trop) de jus de cerises. Mais je trouve personnellement que manger un clafoutis en devant recracher 4 noyaux par bouchées enlève beaucoup de plaisir à la dégustation. Mais chacun fait évidemment comme il préfère ;-).

  • Temps de préparation : 40 min
  • Temps de cuisson : 45 min
  • Ready time: 85 min
  • Niveau de difficulté: facile

Ingrédients 

  • 75 gr. de poudre d’amandes
  • 100 gr. de cassonade brune
  • 20 gr. de maïzena
  • 1 oeuf + 1 jaune
  • 65 gr. de crème fleurette
  • 1 gousse de vanille
  • 4 poignées de cerises
  • sucre impalpable

Instructions

Faites chauffer la crème avec la gousse de vanille fendue. Ajoutez les grains de la gousse. Laissez refroidir. Blanchissez l’oeuf et le jaune avec la cassonade. Versez la crème fraiche filtrée infusée à la vanille. Incorporez la maïzena et la poudre d’amande et mélangez jusqu’à obtention d’un appareil lisse. Versez dans un moule (s’il n’est pas en silicone, veillez à bien le beurrer et à le sucrer). Enfournez quinze minutes à 180°. Ajoutez les cerises dénoyautées (ou pas). Réenfournez une petite demi-heure. Laissez bien tiédir et parsemez de sucre impalpable avant de déguster.

Truc et astuce: qui me vient de ma maman, au lieu de beurrer et fariner un moule, remplacer la farine par le sucre. L’appareil se décollera facilement du plat et en plus, une légère caramélisation opère et c’est selon encore meilleur! 

Lire aussi:

Cake façon baba à l’orange

Panna cotta vanille et coulis de groseille