Ma copine Vanessa m’avait déjà pas mal parlé de Chez Augusta… Elle avait eu un véritable coup de coeur pour l’endroit. Et comme je fais totalement confiance à son palais, j’ai directement désiré tester l’adresse. Niché en plein coeur du Châtelain, Chez Augusta a pris ses quartiers dans l’ancien Café Panisse. Le lieu a été entièrement refait. Le décor est très moderne, la déco presque trop léchée. En musique de fond, on entend un de mes albums préférés, ‘The Music Scene’ de Blockhead, un producteur trip-hop signé sur Ninja Tune. Bref, on pourrait vite se croire dans une enseigne ultra branchouille comme on en connait tellement, chère et finalement décevante. Rassurez-vous, ici c’est une toute autre histoire…

Augusta est un authentique hommage à la bistronomie: pas de menu, une carte écrite à la craie sur un tableau noir, qui est en continuelle évolution. Celle des vins, change tous les 15 jours et offre une très belle sélection de vins au verre. A la barre, Olivier Cazaubon – un Français originaire de Toulouse – qui doit son amour de la cuisine à sa grand-mère Augusta que l’on peut apercevoir sur la grande photo affichée à côté de la porte d’entrée  (ahaa, on comprend mieux le nom de l’établissement maintenant).
Son parcours est assez atypique. Licencié en chimie, il étudie l’oenologie et ensuite l’hôtellerie. Passionné par la cuisine, il rentre chez l’étoilé Lucas Carton. Le travail est difficile, mais il admire la ténacité du chef qui ne travaille qu’avec des produits frais, sans frigo. C’est un peu par hasard qu’il débarque à Bruxelles quelques années plus tard. On le verra notamment au Wine Bar…

Après avoir été très agréablement reçu, nous serons évidemment nourris. Les assiettes invitent au partage (une des philosophies d’Olivier, qui aime l’esprit mezze libanais) et sont généreuses. Une cuisine centré sur des produits ultra frais et de qualité (poissons de la criée bretonne, viande maturée d’Hugo Desnoyer…), qui sont cuisinés sans fioritures, mais dotés de belles garnitures. Pour commencer, on choisit l’oeuf parfait aux pleurotes et roquette ainsi que les coques aux artichauts barigoules et poivrons, qui rappellent la Provence. Le jus est tout simplement parfait. Ensuite, Saint-Jacques aux pamplemousses et des Ris de veau aux aubergines brûlées et chou-fleur. Les deux plats sont fins, savoureux, réhaussés par une légère amertume. Miam!
Pour terminer une assiette de fromage avec un Osseau Iraty au lait cru (waouw! vraiment!) et le dessert signature de l’établissement Mousse et sorbet au chocolat, qui goûte vraiment le chocolat – amer et puissant – et offre un très beau jeu de textures et températures. Pour accorder le tout, Olivier nous a sélectionné des très bons vins issus de petites productions (bio et natures mais pas que), comme j’aime.

Augusta-Shooting-EGERIN-25

La cerise sur le gâteau? Une terrasse pour les beaux jours!
Chez Augusta
Rue du Tabellion 31
1050 Ixelles
tél: 02 538 91 12