Cannelloni de betterave, chèvre maison, anguille fumée, granny smith

Je n’avais entendu que du positif sur Stéphanie Thunus et son restaurant ‘Au Gré du Vent’ ! Ce n’est pas la seule raison qui a attisé ma curiosité et m’a fait visiter l’établissement. En effet, Stéphanie arbore fièrement la deuxième étoile des chefs belges femmes en Belgique (la première étant décernée à Arabelle Meirlaen). C’est à Seneffe, non loin du brabant wallon, dans un cadre calme et lumineux, à deux pas de l’eau, que que son établissement ‘Au Gré du Vent’ a ouvert. Pour la petite histoire, il est à côté de la ferme de sa maman, qui produit des superbes produits laitiers (beurre et fromage), servis souvent dans les mets de Stéphanie.

Nous parcourons la carte et optons pour le menu du marché, arborant un rapport qualité prix fort alléchant: 39 euro pour 3 services. Un menu agrémenté de différentes et nombreuses mises en bouche, qui mettent bien en appétit.

J’ai vraiment été touchée par la cuisine de Stéphanie, qui présente une féminité, une sensibilité qui lui est propre, une très belle générosité et gourmandise, une finesse. Les saveurs sont très équilibrées.

En discutant avec le chef d’âgée à peine de 32 ans, elle nous parle de son parcours, classique: l’école hôtelière à Namur, Maison du Cygne à Bruxelles, le Gril aux Herbes à Wemmel…

Son secret: c’est avant tout, confie-t-elle, le fait d’aimer bien manger. Et d’ajouter : la dimension du plaisir doit être centrale.

Lorsqu’on est dans un restaurant, il faut se sentir à l’aise et surtout avoir cette idée de partage. J’adhère totalement et vous conseille vivement d’aller goûter et partager un beau moment au Gré du Vent. Profitez de l’occasion pour déguster un des 3 plats signatures du chef: les langoustines de Guilvinec en 3 préparations, Les ris de veau et légumes racines ou encore le pigeon cuit en basse température et foie gras poêlé…

Chocolats (blanc, lait et noir)  et violette
Chocolats (blanc, lait et noir) et violette