Quelle superbe expérience et voyage! Voici un petit résumé de ce que j’ai vécu jusqu’à présent.

JOUR 1

Après un trajet de 5 heures, confortablement assis dans le van de Damien (qui est, je le rappelle, ultra connecté et équipé de prises électriques), nous arrivons à Ingersheim, chez Jean Geiler, coopérative* et cave alsacienne. Nous sommes accueillis par Pascal Keller, directeur général. Il nous fait visiter les lieux en nous expliquant chaque étape de production. Ici on gère tous les processus de la fabrication du vin: pressage des raisins, vinification, mise en bouteille, étiquettage…

Pascal nous parle de la typicité des vins alsaciens. A commencer par une de ses particularités: le sol varie de parcelle en parcelle: tantôt volcanique, tantôt sablonneux, tantôt argileux, tantôt calcaireux… Une des raisons qui confèrent à cette région tant de diversité.« Cela rend parfois le travail de l’oenologue compliqué, mais passionnant confie-t-il. »

Pour nos capsules vidéos, retransmises en direct ce jour-là sur le lounge Vins d’Alsace, dans le parking du Delhaize de Waterloo, un lieu autant original qu’idylllique a été choisi: le coeur des vignes d’un grand cru.

Parmi les vins dégustés, le Riesling Grand Cru Schlossberg, en vente chez Delhaize, m’a séduite par son équilibre. Ma recommandation? Buvez-le avec un tajine au poulet, olives et citrons confits. La recette ici. Il propose aussi un Crémant (qui lui n’est pas en vente en Belgique, malheureusement) ‘1926’ très intéressant.

Pour plus d’infos :

http://www.geiler.fr/

Coopérative – définition (source Wikipédia) : En France, une cave coopérative est une Société coopérative agricole, régie par les dispositions du livre V du code rural, exerçant son activité dans le domaine viticole. Elle fonctionne sur le principe suivant : tous les viticulteurs sont adhérents de la coopérative et de ce fait, celle-ci leur appartient. Le président ainsi que les administrateurs du conseil d’administration sont tous des coopérateurs. Par contre, les employés de la cave (employés de bureau, cavistesœnologues, commerciaux…) ne sont pas forcément des coopérateurs.

Lire aussi :

Les Vins d’Alsace, un voyage hors norme